Nicole Guilbault

Photo : D.R.

Nicole Guilbault est née aux Grondines, au bord du fleuve, sur la rive nord du Saint-Laurent. C’est à l’école du village qu’elle fit ses études primaires, puis ses études classiques au collège des Ursulines de Québec et au collège des Jésuites. Détentrice d’une licence ès lettres et d’une maîtrise en ethnologie québécoise de l’Université Laval, diplômée de l’École normale supérieure de la même université, elle poursuivit sa carrière dans l’enseignement de la littérature québécoise et française au niveau collégial. Membre du comité éditorial de la revue Québec français pendant huit ans, elle y rédigea plusieurs recensions de livres d’auteurs d’ici, ainsi que pour le Dictionnaire des œuvres littéraires du Québec. Sa thèse de maîtrise, Henri Julien et la tradition orale, fut publiée en 1980 aux éditions du Boréal Express, suivie de quelques autres ouvrages dont Contes et sortilèges des quatre coins du Québec (Documentor, 1991), Il était cent fois La Corriveau (Nuit blanche, 1995) et, plus récemment, Bestiaire des légendes du Québec (Les Heures bleues, 2009). Elle poursuit des recherches en ethnologie québécoise et donne des conférences sur le légendaire québécois de même que des ateliers de création sur le conte.

 

Livre

To play, press and hold the enter key. To stop, release the enter key.

Pour recevoir nos «Actualités»...

Félicitations ! Vous êtes abonné

  • Facebook Clean