Un nouveau Charlebois


La nuit comme le jour, de Jean Charlebois, illustré par Charles Lemay, où l’auteur, d’emblée, met la table :

«   Vers et prose. Un amalgame dans lequel se fondent plusieurs éléments : accents du présent fragmenté, décomposé, et retours en arrière dans le passé recomposé ; souvenirs liés au village natal de l’auteur, Baie-Saint-Paul, et toiles de fond représentant le fleuve bleu-vert et Saint-Laurent ; propos qui témoignent d’une intimité certaine et apartés sur les choses de la vie d’un homme âgé de cinquante ans… d’écriture.

«   Sans oublier des regards posés sur le monde dans lequel on vit : réfugié-e-s, atrocités, argent de tous les scandales... Urgence : la Terre se cherche un Président.

«   L’amour, il va sans dire, occupe une place prédominante. Ou plutôt la mour l’amort, selon l’expression de l’auteur. Le lyrisme est aussi au rendez-vous. Comment pourrait-on vivre sans lyrisme ?  »

La nuit comme le jour, Un ouvrage à contre-jour qui débusque les ombres et qui inonde de jour les yeux de l’amoureuse. Charlebois est écrivain pour gagner sa mort, dignement. Depuis toutes ces années, son œuvre s’articule autour de deux thèmes qui lui tiennent particulièrement à cœur : la mour et l’amort. Comme le lui a répété maintes et maintes fois Paul Éluard : «  Il nous faut peu de mots pour exprimer l’essentiel  ; il nous faut tous les mots pour le rendre réel.  » Et plusieurs livres aussi, parfois.

Ouvrage coédité avec La Passe du vent (France)

Textes : Jean Charlebois

Illustrations : Charles Lemay

2016 — 118 pages — 17,4 cm x 23,5 cm

ISBN : 978-2-924537-18-3 (papier) — 21,95 $

ISBN : 978-2-924537-19-0 (pdf) — 15,99 $  /  13,99 €

ISBN : 978-2-924537-20-6 (epub) — 15,99 $  /  13,99 €

Communiqués
Communiqués récents