Chat Boris, chevalier de Carottebourg


Mélanie Perreault et Valérie Lachance signent leur 4e album aux Heures bleues après Chat Boris casse la croûte, Chat Boris prend le large et L’abécédaire horrifiant et gluant (mais pas trop).

Dans cette nouvelle aventure de Chat Boris, Mélanie Perreault utilise un motif fréquent dans les contes, celui de la princesse en quête d’amour qui oblige ses prétendants à prouver leur valeur, mais elle le détourne habilement de son modèle traditionnel. L’histoire commence de la manière habituelle : Princesse Simone, qui rêve d’amour, choisit deux prétendants à qui elle impose trois épreuves : lui rapporter le joyau gardé par le dragon Edmond, aller cueillir la violetta vertiginosa qui pousse au sommet de la montagne au pic fourchu et aller chercher la licorne qui pète des carottes.

L’histoire déviera cependant de la tradition puisque l’heureux élu ne sera pas un prince, mais un jardinier, et que Simone ne restera pas figée dans une attente passive puisqu’elle participera à la troisième épreuve, du jamais vu pour une princesse! Qui plus est, le dragon s’avérera un agréable animal de compagnie.

Le texte de Mélanie Perreault, ainsi que les fabuleuses illustrations de Valérie Lachance, sont parsemés de détails amusants, et le récit est suivi d’un jeu-questionnaire. Un plus!

Mélanie Perreault est directrice littéraire aux Éditions Pierre Tisseyre, depuis 2002. Elle écrit des albums jeunesse depuis plusieurs années; celui-ci est son 15e. Son album Rosalie entre chien et chat (Dominique et compagnie, 2015) a été finaliste au Prix du Gouverneur général, en 2015, et au prix Jeunesse des libraires du Québec, en 2016; il a remporté le prix Communications et Société 2016.

Artiste-peintre, illustratrice et graphiste, Valérie Lachance a illustré un grand nombre d’albums jeunesse. Elle est la créatrice du chat Boris à qui elle a donné un site, www.lechatboris.com, une page Facebook et pour lequel elle crée des produits dérivés. Elle a reçu le 2e prix toutes catégories au Festival de peinture de Mascouche, en 2002.

Communiqués
Communiqués récents