Chat Boris devient chevalier


Chat Boris devient chevalier

Nouveau conte pour enfant

par Renée-Claude Doucet

http://www.hebdorivenord.com/culture/2017/1/12/chat-boris-devient-chevalier--.html

LITTÉRATURE. Le populaire personnage Chat Boris, créé par la Terrebonnienne Valérie Lachance, est de retour dans une nouvelle aventure chevaleresque. Dans ce récit signé Mélanie Perreault, le sympathique félin rouquin est appelé à relever différents défis pour conquérir le cœur d’une princesse pas comme les autres.

Créé en 2002, Chat Boris a d’abord été mis en scène sur des toiles et des créations artisanales. Une dizaine d’années plus tard, souhaitant plus pour son personnage, Valérie Lachance fait appel à son amie du secondaire, Mélanie Perreault, devenue auteure, pour en faire un héros de conte. C’est alors que le personnage prend vie et qu’est lancé «Chat Boris casse la croûte». Depuis, le duo a publié trois autres titres aux Éditions Les heures bleues.

UNE QUESTION D'INSTINCT

La dernière création des deux artistes, «Chat Boris, chevalier de Carottebourg», transporte les jeunes lecteurs dans un univers médiéval. On y retrouve une princesse et des prétendants qui devront prouver leur valeur. L’histoire s’adresse à un lectorat de trois à huit ans.

«Je fais vraiment confiance aux enfants. Il ne faut pas les sous-estimer. Ils sont très instinctifs, s’ils ne comprennent pas un mot, ils vont comprendre le contexte», explique l’auteure, Mélanie Perreault, en signifiant qu’elle pousse l’audace jusqu’à utiliser quelques tournures de phrases «à la médiéval».

Écrire pour les enfants est un défi que Mélanie apprivoise mot par mot. «J’aime beaucoup la poésie. Peut-être que ça m’aide à écrire plus court. Mais comme on a un nombre très restreint de mots, chacun d’entre eux doit être nécessaire et utile.»

Pour rendre Chat Boris unique et lui donner ce petit je-ne-sais-quoi, Mélanie a ajouté quelques caractéristiques au personnage de son amie. «Des histoires de chats, il y en a beaucoup… je me disais que Chat Boris avait besoin de quelque chose de différent, d’inattendu… J’avais un chat il y a quelques années qui raffolait des carottes. Il croquait littéralement dans des carottes. C’était vraiment spécial. Je m’en suis inspirée. C’est pour ça que Chat Boris adore les carottes et qu’il est jardinier», raconte l’auteure.

COMME TOUT BON CHAT

Au-delà des livres, Chat Boris a une vie assez palpitante. Il tient la vedette de nombreuses toiles de la créatrice, Valérie Lachance. On le retrouve même sur des cartes de souhaits, des blocs-notes et de la vaisselle en céramique. Malgré le fait que Valérie a dessiné de nombreux personnages depuis les dernières années, Chat Boris demeure en quelque sorte son emblème.

C’est par ailleurs le véritable chat de Valérie qui se cache derrière les traits de Boris. «Lorsque j’étudiais en graphisme, je m’installais souvent sur une grande table pour dessiner. Et comme tout bon chat, mon chat s’assoyait toujours sur mes feuilles. Un jour, j’ai décidé de le dessiner, de façon plus graphique», raconte l’illustratrice. Celle-ci l'a ensuite glissé à travers différentes situations rigolotes du quotidien. Peu importe le personnage mis de l’avant, il est toujours placé dans un contexte humoristique ou joyeux; la signature de Valérie.

La Terrebonnienne nous confirme déjà que Chat Boris se retrouvera dans l’espace d’ici quelques mois. Un autre conte devrait voir le jour à l’automne. D’ici là, l’artiste travaille sur de nouvelles séries de cartes de souhaits et caresse le rêve d’illustrer et d’écrire elle-même un livre pour enfants.

Chat Boris tient la vedette sur de nombreuses toiles signées Valérie Lachance.

©Photo gracieuseté

Valérie Lachance expose un peu partout au Québec. Sa ligne de créations Boris et Compagnie se retrouve également dans de nombreuses librairies, papeteries et boutiques de cadeaux, dans Lanaudière et à l’extérieur. Quant aux livres Chat Boris, ils sont disponibles en librairies, de même qu’au www.lechatboris.com et sur Facebook.

Chaque illustration du livre est peinte à la main par Valérie Lachance.

©Photo gracieuseté

Communiqués